mercredi 28 décembre 2016

Westworld : avant le canard à l'orange, que dirais-tu d'une salade de crabe à la mangue ?



Le grand Yul en pleine action

Un lecteur de mon post sur Westworld a aimablement attiré mon attention sur un film sorti en 1973 et intitulé Mondwest dans sa version française - donc Westworld en V.O. Qu'il en soit béni ! Car on tient là la version 1.0 de la série.

Le film a été écrit et réalisé par Michael Crichton, l'auteur de Jurassic Park. Apparemment, le thème des scientifiques qui déconnent, ça le tient !

Le sujet est identique, et le film montre trois parcs de loisirs différents : outre le far-west, il y a le moyen-âge et Pompéï avant sa destruction (79 après J.C.). Tous peuplés de robots humanoïdes à la disposition des visiteurs, sous contrôle d'une équipe de techniciens et de scientifiques.

Comme dans la v2.0, on passe sans transition des murs tapissés de bandes magnétiques de la salle de commande aux décors vieillots voire antiques du parc : toujours le plaisir du salé-sucré...

On est content de retrouver la gueule de méchant de Yul Brunner. On a aussi droit à quelques bribes d'humour, totalement disparu dans la v.2. Avec la bagarre de saloon par exemple, on sent que le réalisateur s'est fait plaisir !

Évidemment, en 44 ans, les moyens techniques ont complètement changé. Mais les truquages ne sont pas grotesques. Ce qui fait quand même sourire, c'est la vision artificielle du robot, avec des pixels gros comme des parpaings... Et les énormes ordinateurs ! Il paraît qu'il y a des gens encore en vie qui en ont vu pour de vrai ! (un petit coup de racisme anti-vieux, ça fait pas de mal)

Mais où est l'AZERTY ? Il n'y a pas de p. de traitement de texte, dans cette bécane...?

La grosse différence avec la v.2, c'est qu'il n'a pas d'ambition intellectuelle. Même pas le thème du savant fou. Ni celui de la science utilisée sans précautions. Et surtout, rien sur une possible équivalence cerveau / intelligence artificielle. Ben oui, il s'agit d'un simple thriller de S.F., la spécialité de Crichton.

Si ce film n'avait pas été la v.1 de Westworld, je ne l'aurais jamais vu, et j'aurais pu continuer à vivre. Mais ce film n'est pas nul. Le principe de l'utilisation du robot humanoïde en tant que loisir est quand même un gros fantasme : c'était intéressant d'en donner une illustration.

Et surtout, c'est utile de comprendre la base sur laquelle a été construite notre version actuelle, d'en retrouver les éléments transposés :  presque troublant.

Fortan ? Cobol ? Lisp ? Une noix de coco pour le premier qui trouve !